1/19/2015

Les présidents d'honneur 2015

Le prochain Festival de la Biographie de Nîmes qui se tiendra les 30, 31 janvier et 1er février prochains, sera co-présidé par Dominique Bona, de l’Académie française et Gonzague Saint Bris.
© Catherine Rebois
   "La biographie en habits de lumière : c'est le cadeau de la ville de Nîmes à un genre littéraire moins souvent à l'honneur que le roman, et pourtant tout aussi éclatant. Par la vérité du récit. Par la force des documents vrais.
Par la magie des portraits authentiques. La biographie peut rivaliser avec les fictions les plus élaborées. Car la vérité de la vie dépasse souvent en folie, en violence, tout ce que l'on peut imaginer.
Les biographes partagent cette expérience et connaissent ce secret : rien ne vaut une vie réelle. Rien ne peut l'égaler."

Dominique Bona, de l'Académie française
Agrégée de lettres modernes, Dominique Bona est journaliste et écrivain. Critique pour le Figaro littéraire et le Journal du dimanche, elle a également travaillé pour France Inter et France Culture de 1976 à 1980.  Elle est critique littéraire à Version Femina depuis 2004. À la fois romancière et biographe, elle reçoit le Grand Prix de la biographie de l’Académie française pour Romain Gary, en 1987, le prix Interallié pour Malika, en 1992, le prix Renaudot pour Le Manuscrit de Port-Ebène, en 1998, et la Bourse Goncourt de la biographie pour Berthe Morisot, en 2000. L’écrivain se distingue par ailleurs dans l’art de la biographie : Camille et Paul : la passion Claudel (Grasset), Stefan Zweig (Grasset), Clara Malraux (Grasset) et en 2012 Deux soeurs : Yvonne et Christine Rouart, muses de l’impressionnisme (Grasset). Dominique Bona est Membre du jury du prix Renaudot depuis 1999.
Elle a été élue à l’Académie française, le 18 avril 2013, au fauteuil de Michel Mohrt (33e  fauteuil).
Son dernier ouvrage s’intitule Je suis fou de toi. Le grand amour de Paul Valéry (Grasset).


© Frédéric Myss
 "A l’heure de la XIVe édition du festival de la biographie de Nîmes, n’est-il pas naturel et heureux de se rappeler que ce genre littéraire existe depuis l’antiquité comme l’amphithéâtre romain emblème de cette belle ville française. A l’époque glorieuse des arènes de Nîmes fleurit dans l’âge gréco-romain ces biographies des hommes illustres qui servent à la fois d’exemples et de modèles et dont la vie contée est une pédagogie pour le peuple. A mon sens, l’art de la biographie est le plaisir suprême de l’historien comme la volupté la plus complète de l’écrivain. C’est le degré de l’écriture où le devoir est un plaisir. C’est le moment où la puissance de l’évocation atteint la force de la résurrection. C’est une quête pour l’auteur vers le passé qui débouche pour le lecteur sur un parcours vers le futur. La biographie est ce genre littéraire qui permet de pratiquer le décalage horaire de l’histoire et d’atteindre le suprême bonheur car comme le clamait si bien Bernanos :  «  Ne pas revenir sur le passé est la meilleure façon que ce passé revienne sur vous »."


Gonzague Saint Bris
C’est au Château du Clos Lucé, propriété de la famille Saint-Bris, que le jeune Gonzague est élevé. C’est dans cette demeure que cinq siècles plus tôt, à l’invitation de François 1er,  Léonard de Vinci passa les trois dernières années de sa vie. Dans ses bagages se trouvaient trois peintures dont la plus célèbre d’entre toutes : la Joconde…
Gonzague Saint Bris est l’auteur d’une quarantaine d’ouvrages, essais, romans, biographies parmi lesquels, chez Grasset, Les Vieillards de Brighton, prix Interallié en 2002, ou encore L’Enfant de Vinci (Grasset) (2005). Il est également l’auteur d’ouvrages historiques comme Le Coup d’éclat du 2 décembre et de biographies de Lafayette, Vigny, Dumas, Balzac, François Ier, Henri IV ou encore Alfred de Musset. Il a également signé Les princes du romantisme (Robert Laffont) et Les égéries romantiques (JC Lattès) ou encore Le romantisme absolu (Editions Stock). Après Sade Marquis de l’ombre, prince des Lumières (Flammarion), son dernier ouvrage s’intitule Le goût de Stendhal (Télémaque).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire