11/23/2018

Le Festival de retour à Carré d'Art

Le 18e Festival de la Biographie, organisé par la Ville de Nîmes, se tiendra à Carré d'Art du 25 au 27 janvier 2019, en partenariat avec l'association des libraires nîmois.

Manifestation de référence, elle accueille chaque année des dizaines de milliers de passionnés qui viennent y rencontrer une centaine d’auteurs : historiens, biographes, journalistes spécialisés. Au programme de ces trois jours exceptionnels : des débats, des rencontres, des concerts, des projections, des expositions et bien sûr des séances de dédicaces lors desquelles auteurs et lecteurs dialoguent.


Thème 2019 "Personnages exceptionnels"

A l'image fondatrice d'un Platon qui contemple le monde depuis la lointaine antiquité grecque, l'Histoire est jalonnée de personnages exceptionnels, parfois des héros, parfois des êtres singuliers ou particuliers qui inspirent les écrivains et font les beaux jours du genre littéraire biographique. Que Nîmes la Romaine - dont les monuments et aujourd'hui son Musée de la Romanité, témoignent de ce passé – soit devenue la capitale de la biographie par un Festival qui lui est entièrement consacré, est non seulement chargé de sens, mais aussi un pari pour l'avenir.

Les présidents d'honneur 2019

Le prochain Festival de la Biographie de Nîmes se tiendra les 25, 26 et 27 janvier 2019 sera co-présidé par Clara Dupont-Monod et Jean-Louis Debré.


© Olivier Roller

Clara Dupont-Monod

Après des études de Lettres à la Sorbonne, où elle se passionnera pour l’ancien français, elle débute sa carrière de journaliste chez Cosmopolitan. Puis elle devient grand reporter à Marianne, tout en intervenant sur RTL, France Culture ou Canal +. Directrice adjointe de la rédaction de Marianne elle est auteur de plusieurs ouvrages dont La passion selon Juette (Grasset, 2007) et plus récemment  Le roi disait que j’étais diable (Grasset, 2014).

Dernier ouvrage paru : La révolte (Stock, 2018), qui présente un étonnant dialogue entre Aliénor d’Aquitaine et Richard Cœur de Lion.


© Alamo - M. Soyez

Jean-Louis Debré

Après avoir été ministre plusieurs fois, président de l’Assemblée nationale, président du Conseil constitutionnel, et depuis 2016 président du Conseil supérieur des archives,  Jean-Louis Debré  est devenu un des commentateurs les plus écoutés de notre vie publique.  Fidèle du festival de Nîmes, il s’affirme comme l’un des biographes majeurs de la République et de ceux qui la structurent. Il est l’auteur de nombreux ouvrages dont, récemment,  Ce que je ne pouvais pas dire  (Robert Laffont, 2016),  Dictionnaire amoureux de la République  (Plon, 2017) ou  Tu le raconteras plus tard  (Robert Laffont, 2017). 
Dernier ouvrage paru : Nos illustres inconnus – Ces oubliés qui ont fait la France (Albin Michel, 2018).




 



1/19/2015

Les présidents d'honneur 2015

Le prochain Festival de la Biographie de Nîmes qui se tiendra les 30, 31 janvier et 1er février prochains, sera co-présidé par Dominique Bona, de l’Académie française et Gonzague Saint Bris.
© Catherine Rebois
   "La biographie en habits de lumière : c'est le cadeau de la ville de Nîmes à un genre littéraire moins souvent à l'honneur que le roman, et pourtant tout aussi éclatant. Par la vérité du récit. Par la force des documents vrais.
Par la magie des portraits authentiques. La biographie peut rivaliser avec les fictions les plus élaborées. Car la vérité de la vie dépasse souvent en folie, en violence, tout ce que l'on peut imaginer.
Les biographes partagent cette expérience et connaissent ce secret : rien ne vaut une vie réelle. Rien ne peut l'égaler."

Dominique Bona, de l'Académie française
Agrégée de lettres modernes, Dominique Bona est journaliste et écrivain. Critique pour le Figaro littéraire et le Journal du dimanche, elle a également travaillé pour France Inter et France Culture de 1976 à 1980.  Elle est critique littéraire à Version Femina depuis 2004. À la fois romancière et biographe, elle reçoit le Grand Prix de la biographie de l’Académie française pour Romain Gary, en 1987, le prix Interallié pour Malika, en 1992, le prix Renaudot pour Le Manuscrit de Port-Ebène, en 1998, et la Bourse Goncourt de la biographie pour Berthe Morisot, en 2000. L’écrivain se distingue par ailleurs dans l’art de la biographie : Camille et Paul : la passion Claudel (Grasset), Stefan Zweig (Grasset), Clara Malraux (Grasset) et en 2012 Deux soeurs : Yvonne et Christine Rouart, muses de l’impressionnisme (Grasset). Dominique Bona est Membre du jury du prix Renaudot depuis 1999.
Elle a été élue à l’Académie française, le 18 avril 2013, au fauteuil de Michel Mohrt (33e  fauteuil).
Son dernier ouvrage s’intitule Je suis fou de toi. Le grand amour de Paul Valéry (Grasset).


© Frédéric Myss
 "A l’heure de la XIVe édition du festival de la biographie de Nîmes, n’est-il pas naturel et heureux de se rappeler que ce genre littéraire existe depuis l’antiquité comme l’amphithéâtre romain emblème de cette belle ville française. A l’époque glorieuse des arènes de Nîmes fleurit dans l’âge gréco-romain ces biographies des hommes illustres qui servent à la fois d’exemples et de modèles et dont la vie contée est une pédagogie pour le peuple. A mon sens, l’art de la biographie est le plaisir suprême de l’historien comme la volupté la plus complète de l’écrivain. C’est le degré de l’écriture où le devoir est un plaisir. C’est le moment où la puissance de l’évocation atteint la force de la résurrection. C’est une quête pour l’auteur vers le passé qui débouche pour le lecteur sur un parcours vers le futur. La biographie est ce genre littéraire qui permet de pratiquer le décalage horaire de l’histoire et d’atteindre le suprême bonheur car comme le clamait si bien Bernanos :  «  Ne pas revenir sur le passé est la meilleure façon que ce passé revienne sur vous »."


Gonzague Saint Bris
C’est au Château du Clos Lucé, propriété de la famille Saint-Bris, que le jeune Gonzague est élevé. C’est dans cette demeure que cinq siècles plus tôt, à l’invitation de François 1er,  Léonard de Vinci passa les trois dernières années de sa vie. Dans ses bagages se trouvaient trois peintures dont la plus célèbre d’entre toutes : la Joconde…
Gonzague Saint Bris est l’auteur d’une quarantaine d’ouvrages, essais, romans, biographies parmi lesquels, chez Grasset, Les Vieillards de Brighton, prix Interallié en 2002, ou encore L’Enfant de Vinci (Grasset) (2005). Il est également l’auteur d’ouvrages historiques comme Le Coup d’éclat du 2 décembre et de biographies de Lafayette, Vigny, Dumas, Balzac, François Ier, Henri IV ou encore Alfred de Musset. Il a également signé Les princes du romantisme (Robert Laffont) et Les égéries romantiques (JC Lattès) ou encore Le romantisme absolu (Editions Stock). Après Sade Marquis de l’ombre, prince des Lumières (Flammarion), son dernier ouvrage s’intitule Le goût de Stendhal (Télémaque).

Programme du Festival 2015

Vendredi 30 Janvier

Au Théâtre de Nîmes Bernadette Lafont 
(1, Place de la Calade - entrée libre)

Colloque - Traces artistiques les grands créateurs
14 h 15 : “Biographies d'artistes, comprendre le cheminement des plus grands
animé par Patrice Zehr - journaliste, avec Sophie Chauveau, écrivain, auteur de “Manet le secret” (Télémaque), Laurent Seksik, écrivain, auteur de “Modigliani prince de la bohème” (Casterman), Alain Vircondelet, écrivain, auteur de “Les trésors du Petit Prince” (Gründ) et Philippe André, écrivain, auteur de “Robert Schumann, folies et musique” (Le Passeur). 

15 h 30 : “La place des femmes dans l'aventure artistique
avec Dominique Bona, de l’Académie française, écrivain, auteur de “Je suis fou de toi - Le grand amour de Paul Valéry” (Grasset).
Cette rencontre sera animée par Franz-Olivier Giesbert, journaliste, écrivain, éditorialiste au Point.

Biographe et romancière, Dominique Bona est l’auteur, entre autres, de “Romain Gary” (1987, Grand prix de la biographie de l’Académie française), “Malika” (1992, prix Interallié), “Stefan Zweig”, “Le Manuscrit de Port-Ebène” (1998, prix Renaudot), “Berthe Morisot. Le secret de la femme en noir” (2000, Goncourt de la biographie), “Camille et Paul”, et “Clara Malraux”. 

16 h 30 : “J'ai grandi dans la dernière demeure de Léonard de Vinci
avec Gonzague Saint Bris, écrivain, journaliste et historien auteur de “Le goût de Stendhal” (Télémaque). Cette rencontre sera animée par Franz-Olivier Giesbert, journaliste, écrivain, éditorialiste au Point.

Gonzague Saint Bris, prix Interallié 2002, est l’auteur d’une quarantaine d’ouvrages, essais, romans, biographies dont La Fayette, François Ier et la Renaissance, Henri IV et la France réconciliée, Louis XIV et le grand siècle, Alfred de Musset et Balzac, une vie de roman ou encore Sade, l’ange de l’ombre.

à Carré d’Art

Conférences  - Salle de conférence
15h40 : Rencontre avec Yvonne Baby, écrivain, auteur de “A l’encre bleu nuit” (BakerStreet). Cette rencontre sera animée par Patrice Zehr - journaliste.

Journaliste, Yvonne Baby a créé et dirigé le service culturel du journal Le Monde dans les années 1970 et 1980. Chargée des grandes interviews, elle a eu des entretiens avec des artistes comme Orson Welles, Ingmar Bergman, Henri Cartier-Bresson, Federico Fellini, Terence Malick, etc...


17 heures : “Formes biographiques. Une exposition au Carré d’Art-Musée d’Art contemporain”
Conférence de Jean-François Chevrier, Historien, critique d’art, commissaire de l’exposition «Formes biographiques», qui se tiendra au Musée d’Art Contemporain du 29 mai au 20 septembre prochains.

Jean-François Chevrier enseigne à l’École nationale supérieure des beaux-arts depuis 1988. Fondateur et rédacteur en chef de la revue Photographies (1982-1985), il est auteur de nombreux textes sur les échanges entre littérature et arts visuels au XXe siècle, sur l’histoire de la photographie, et sur l’art depuis les années 1960.

18 heures : Rencontre avec Michel Nuridsany, critique d’art, commissaire d’exposition indépendant, autour de son dernier livre “Jean-Michel Basquiat” (Flammarion).

Michel Nuridsany nous dépeint la vie et l'oeuvre de Jean-Michel Basquiat (1960-1988), artiste peintre américain d'origine haïtienne et portoricaine, dont la vie a été traversée par la drogue, le sexe, les rencontres artistiques. 

Forum des auteurs
A partir de 16h40 : Les débats du café littéraire, lieu de toutes les rencontres, animé par Patrice Zehr, journaliste, rédacteur en chef du mensuel monégasque La Principauté et responsable des pages "politique internationale" de l’hebdomadaire marocain Le Reporter.

Prix de la biographie 2015
18 h 30 : Attribué cette année à Bénédicte Vergez-Chaignon pour “Pétain” (Perrin), Le Prix de la biographie du Point 2015 sera remis lors de l’inauguration du Festival. Le jury est présidé par Max Gallo est composé de : Dominique Bona, Marie-Françoise Leclère, Lorraine de Meaux, Didier Le Fur, François-Guillaume Lorrain, Christophe Ono-dit-Biot, Jean-Christian Petitfils, Albert Sebag et Laurent Theis.

Salle de l'Entraide Gardoise

Conférence 
18 heures : Conférence de Bertrand Herz, écrivain, auteur de son livre “Le Pull-Over de Buchenwald” (Tallandier). Cette rencontre sera suivie d'une séance de dédicace.

Samedi 31 Janvier

à Carré d’Art

Matinée Famille - Jeune public - Salle multimédia
(A partir de 4 ans, spectacle familial- places limitées)
11 heures : Rencontre avec Anne Loyer, auteure jeunesse (éditions Nathan, Bulles de savon, Frimousse...), autour de ses livres, albums et romans. Elle répondra à vos questions sur son métier et le métier du livre et accompagnera sa prestation de lecture à haute voix d'extraits de ses ouvrages. 

Conférence  - Salle de conférence
11 heures : Conférence de Eric Teyssier, écrivain, autour de son livre “Nîmes la Romaine” (Alcide).

Agrégé et docteur en histoire, Eric Teyssier est maître de conférence à l’université de Nîmes. Il enseigne l’histoire romaine, l’archéologie expérimentale et l’histoire de l’art antique. Cette conférence sera illustrée de photos commentées.

Forum des auteurs
de 11 à 18 heures : Les débats du café littéraire, lieu de toutes les rencontres, animé par Patrice Zehr et Olivier Biscaye, journalistes.

Rencontres 

Salle de Conférence
14 heures : “Le Pen, vous et moi”
Rencontre avec Serge Moati, écrivain, journaliste, auteur de son livre éponyme (Flammarion), animée par Patrice Zehr, journaliste.

Salle de Conférence
15 heures : Rencontre avec Bénédicte Vergez-Chaignon lauréate du Prix de la Biographie du Point 2015.
Cette rencontre sera animée par François-Guillaume Lorrain, grand reporter au Point.

Salle de Conférence
16 heures : “Baudelaire l'irréductible”
Rencontre Antoine Compagnon, écrivain, autour de son livre éponyme (Flammarion).
Cette rencontre sera animée par Jacques Prévost, journaliste.

Antoine Compagnon est un universitaire français, historien de la littérature française .et professeur au Collège de France. L'auteur interprète les oeuvres de C. Baudelaire comme une résistance à la modernité. 

17 h15 : “L'inconscient de l'islam”
Rencontre Malek Chebel, anthropologue des religions, écrivain, autour de son livre éponyme (CNRS), animée par Patrice Zehr, journaliste.


Concert  - Forum des auteurs
18h30 : Concert “La grande musique du cinéma italien” de Mauro Maur (trompette) accompagné de Françoise de Clossey (hammond)


Dimanche 1er Février

à Carré d’Art

Matinée Famille - Jeune public - Salle multimédia
(A partir de 4 ans, spectacle familial- places limitées)
10 heures : Rencontre avec Anne Loyer, auteure jeunesse (éditions Nathan, Bulles de savon, Frimousse...), autour de ses livres, albums et romans. 

Forum des auteurs

de 11 à 18 heures : Les débats du café littéraire, lieu de toutes les rencontres, animé par Patrice Zehr, journaliste, rédacteur en chef du mensuel monégasque La Principauté et responsable des pages "politique internationale" de l’hebdomadaire marocain Le Reporter.

Conférence  - Salle de conférence. ANNULEE
11 heures : “Les âmes blessées”
Rencontre avec Boris Cyrulnik, neuropsychiatre, autour de son du livre éponyme (Odile Jacob) animée par Jacques Prévost, journaliste.

Boris Cyrulnik est neuropsychiatre et directeur d’enseignement à l’université de Toulon. Il est l’auteur d’immenses succès, et notamment de Sauve-toi, la vie t’appelle, premier tome de ses Mémoires,  le deuxième tome s’intitule Les âmes blessées.

14 heures : “Les femmes de l’Islam : Khadija et Fatima”
Rencontre avec Marek Halter, écrivain, historien, autour de ses livres “Les femmes de l’Islam” T1 & T2 (Robert Laffont).

Marek Halter rend hommage au rôle prépondérant que les femmes ont joué à l'origine de l'islam. Œcuméniste, profondément attaché à la paix au Moyen-Orient, il lance aussi un pressant message de réconciliation en ces temps troublés par la résurgence des conflits religieux.

15 heures : “Marguerite Duras, une créatrice d’exception”
Rencontre avec Olympia Alberti, écrivain autour de son livre “Marguerite Duras, une jouissance à en mourir” (Le Passeur).

Olympia Alberti a publié plus d’une trentaine de livres. Elle a reçu un prix de l’Académie française pour l’ensemble de son œuvre poétique. Parmi ses derniers titres : L’Amour dans l’âme, le journal disparu d’Etty Hillesum (2011) et L’Or perdu de la joie (2012).

Conférence-Lecture  - Salle de conférence
16 heures : Conférence et Lecture d'extraits de ses textes par Gonzague Saint Bris, écrivain, journaliste et historien, auteur de “Le goût de Stendhal” (Télémaque).

Les débats du Forum des auteurs 2015

Les débats du Forum des auteurs, lieu de toutes les rencontres, animé par Patrice Zehr et Olivier Biscaye, journalistes. (Programme sous réserve)

Vendredi 30 janvier

16h40 : "L’honneur des dessinateurs : l’exemple Sempé" 
avec Bernard Pascuito
17h00 : "Le Sceptre et le Sang" 
avec Jean des Cars
17h20 : "Visages de Saint-Exupéry" 
avec Jean-Pierre Guéno
17h40 : "Ma vie dans les services secrets" 
avec Noreen Riols
18h00 : Inauguration du Festival

Samedi 31 janvier

11h00 : "Blessures d’hier et d’aujourd’hui"
avec Laurent Greilsamer et Paul Amar
11h30 : "Des règnes revisités : Charles Quint et Louis XV" 
avec Jean-Christian Petitfils et Lindsay Armstrong
12h00 : "Vivre vite" 
avec Philippe Besson
14h00 : "L’invention des français" 
avec Jean-François Kahn
14h30 : "Je suis fou de toi - Le grand amour de Paul Valéry"
avec Dominique Bona
15h00 : "L’enfant des marges" 
avec Franck Pavloff
15h20 : "L’homme qui ment" 
avec Marc Lavoine
15h40 : "Femmes de fer"
avec Laure-Charlotte Feffer, Christian-Georges Schwentzel, Maurice et Annie Sartre.
16h15 : "Est-ce ainsi que les hommes vivent ?"
 avec Claude Halmos
16h30 : "La magie de Moscou" 
avec Vladimir Fédorovski
16h55 : "L'extravagance" 
avec Salah Stétié
17h15 : "Le Roi disait que j’étais diable" 
avec Clara Dupont-Monod
17h35 : "Un amour à l’Aube" 
avec Elisabeth Barillé
17h55 : "Une morale pour les aigles et une pour les pigeons"
avec Eric de Montgolfier

Dimanche 1er février

11h00 : "Biographies d’artistes et de mécènes"
avec Claire Durand-Ruel Snolllaerts et Yoyo Maeght
11h30 : "Biographies historiques : Fouché, Robespierre"
avec Emmanuel de Waresquiel et Hervé Leuwers
12h00 : "Messaline, la putain impériale"
avec Jean-Noël Castorio
14h00 : "Femmes remarquables du XXe siècle"
avec Dominique Missika et Marie-Noëlle Himbert
14h30 : "Les grands acteurs de notre temps"
avec Bernard Lecomte et Thomas Snégaroff
15h00 : "Les homme en trop - La malédiction des chrétiens d’Orient" 
avec Jean-François Colosimo
15h20 : "Biographies religieuses" 
avec Anne-Sophie Constant et Patrick Banon
15h50 : "Jack London" 
avec Bernard Fauconnier
16h10 : "L’internationale des francs-tireurs" 
avec Bruno de Cessole
16h30 : "Raimu, un grand enfant de génie" 
avec Isabelle Nohain-Raimu
16h50 : "Les derniers jours. La fin de l'empire romain d'Occident" 
avec Michel de Jaeghere
17h10 : "Tercio de vérité" 
avec Alain Bonijol

Concert, Lecture, Expositions (2015)


à Carré d’Art

Concert
Samedi 31 janvier à 18h30 - Forum des auteurs


"La grande musique du cinéma italien" de Mauro Maur (trompette) accompagné par Françoise de Clossey (hammond).

Trompette Solo de l’Opéra de Rome de 1985 à 2010 et soliste dans plus de 100 musiques de film, collaborateur de Morricone, Fellini, Tornatore, Zeffirelli, Mauro Maur a de plus joué dans les salles de concert les plus réputés au monde en tant que soliste.

Pianiste internationalement reconnue, lauréate de nombreux prix, Françoise de Clossey participe à de nombreux festivals dans le monde entier et a donné des récitals dans les plus belles salles du monde.

Au programme, quelques-uns des plus grands thèmes de films de Ennio Morricone, Piero Piccioni et Nino Rota : Bugsy, Pour une poignée de dollars, Incontri proibiti, Il viaggio, Amarcord, La Dolce Vita, La Strada...

Lecture
Dimanche 1er février à 16 heures - Forum des auteurs

©Frédéric Myss
Lecture d’extraits de ses textes par Gonzague Saint Bris, écrivain, journaliste et historien, auteur de “Le goût de Stendhal” (Télémaque). 












Expositions
Modigliani, prince de la bohème - Mur Foster
Du 30 janvier au 1er février

Une évocation frémissante et sensible de Modigliani, mort dans la misère au seuil de la gloire, à l’orée du XXè siècle.
C’est une biographie poignante des dernières années de la courte vie de Modigliani que nous livre Laurent Seksik, accompagné du dessinateur Fabrice Le Hénanff. Sculpteur refoulé, peintre ignoré, Amadeo Modigliani, malade se rend sur la Côte d’Azur avant de retourner à paris et y mourir. Une fin sans avoir connu le succès de ses contemporains Matisse ou Picasso... malgré le génie de sa peinture.
Cette exposition est composée de 20 planches originales issues de l’album Modigliani, prince de la bohème (Casterman).



L'image au XXème siècle - Salle Soleil noir
Du 30 janvier au 1er février

L’histoire de l’image et du cinéma c’est aussi l’histoire de son matériel. Cette évolution est présentée par des collectionneurs au travers d’appareils de prise d’image et de projection ainsi que d’une multitude d’objets. Seront également présentées des affiches de films mythiques alors que seront projetés en permanence des passages de films, des actualités cinématographiques et autres scopitones. Une plongée dans ce qu’était «l’image» au siècle dernier !






au Musée d’Art Contemporain

Expositions
Suzanne Lafont - Situations
Du 6 février au 26 avril

Suzanne Lafont (née en 1949) est une des figures les plus importantes de la scène française dont le travail a connu une grande visibilité dès les années 90. Elle développe un travail photographique dans un champ élargi où sont convoquées des références au théâtre, à la performance ou au cinéma.







Formes biographiques
Du 29 mai au 20 septembre

L’exposition est une réflexion sur la construction et reconstruction de la subjectivité. L’activité artistique, dans sa forme expérimentale, y est pensée comme une construction biographique qui souvent se concrétise sous la forme de mythologies individuelles. Cette notion de «Mythologies individuelles» trouve son origine dans la littérature de la fin du XIXème siècle pour réapparaître dans les pratiques artistiques des années 60. L’exposition prend sa source dans les écrits de Gérard de Nerval ou Franz Kafka avec lesquels dialoguent les œuvres d’artistes contemporains.